Livraison toute la France inclus (> 120€ commande) & 7% OFF (à partir de 4 cartons commandés)

Nos engagements : un vin bon, bio et solidaire

 « Un jour, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! Et le colibri lui répondit : Je le sais, mais je fais ma part. »

Pierre Rahbi

 

Au Domaine des Aspras, le bio et le développement durable sont au cœur de nos engagements depuis longtemps. La démarche collective lancée il y a 25 ans avec tous les agriculteurs de Correns – premier village bio de France – nous a donné une certaine notoriété. Cette dernière nous oblige à présent. A être exemplaire d'abord, mais surtout à continuer à s'interroger sur comment toujours mériter encore plus dignement cette "signature".

Notre premier engagement porte naturellement sur une vision de la viticulture et du vin durable. Nos vignes, nos raisins et nos vins sont respectueux des hommes et de la terre ; et vice-versa. Mais le projet des Aspras va au-delà. Il consiste à participer à notre niveau aux deux plus grands défis que l'humanité n'ait jamais eu à relever : le changement climatique et la lutte contre la pauvreté. Nous aspirons à agir au quotidien à l'image du colibri de la légende amérindienne reprise par Pierre Rahbi plus haut : "Faire notre part" ; aussi petite parfois qu'elle puisse paraître mais si nécessaire.

Si les certifications (le bio depuis 1995 ou l’HVE depuis 2018) sont donc importantes ; elles sont des garanties pour nos clients et des cadres méthodologiques utiles. Nos engagements se matérialisent au niveau le plus quotidien comme celui qui pourrait apparaître comme éloigné - mais qui est au final tout aussi fondamental et riche de sens.

 

Nous plaçons tout le travail au domaine toute l'année sous trois conditions fondamentales: la sécurité, le respect et le bien-être au travail. Les salariés sont autonomes et responsabilisés. Une partie de nos bénéfices - quand nous en faisons - est reversée sous forme de primes aux salariés.

Nous expérimentons des manières de travailler la vigne qui intègrent la vie animale dans l'écosystème : favoriser la vie des sols en ne travaillant qu’un rang sur deux, encourager la biodiversité végétale avec des plantations de haies au bord des champs, travailler plusieurs parcelles avec des chevaux , semer des plantes mellifères pour limiter le besoin de labour, placer des ruches pour améliorer la pollinisation.

Nous n’utilisons aucun pesticide de synthèse, nous n’utilisons aucun engrais chimique. Nous apportons chaque année des amendements organiques sous forme de compost que nous préparons en partie nous-mêmes. Nous faisons par exemple des recherches pour améliorer les défenses naturelles de nos vignes en utilisant des préparations à base de plantes médicinales et aromatiques. Nous restons en éveil sur tous ces sujets.

Dans la cave, en termes de vinification, nous respectons au plus haut point le fruit puis le jus de raisin et enfin le vin en limitant au maximum nos interventions. Nous laissons le plus possible la nature faire son œuvre de transformation du grain de raisin au vin.

Nous trions nos déchets et travaillons à les diminuer chaque année un peu plus.  Nous privilégions toujours les matériaux recyclables et les circuits-courts.

Nous privilégions systématiquement les acteurs locaux qui intègrent les mêmes priorités que nous : se nourrir localement avec des produits de saison.

 

Depuis 10 ans, au sein de l’Association des Vignerons bio de Correns qui regroupe les domaines, la coopérative ainsi que les maraîchers et éleveurs, nous récoltons de l’argent en assurant une fois tous les deux ans, une vente aux enchères des meilleurs vins blancs du village. Cette opération se fait autour d’un repas convivial de mécénats et témoigne d'un engagement collectif et solidaire du village - lire les articles ici. 

Les sommes récoltées sont entièrement affectées à l’association congolaise « Villages Durables ». Michael Latz en est l’un des administrateurs.

"Villages Durables" a ainsi pu acquérir une ferme de 7 hectares proche de la ville de Goma en République Démocratique du Congo. Elle l’a transformée en « ferme école ». Elle permet chaque année de former 30 personnes en situation de détresse ou de traumatisme : « enfants soldats », femmes violées, filles mères. Ce cursus donne à chacun les fondamentaux et la pratique de l’agriculture vivrière - maraichages , petits élevages, cultures du café – en bio (dans une des régions d’Afrique les plus riches mais aussi les plus polluées par les produits phytosanitaires interdits en Europe).

 

Maison du Domaine des Aspras la nuit